Actualités
Le groupe jeunes/juniors de biathlon en préparation au CNSNMM

Tout comme l'équipe de France de ski de fond, les jeunes biathlètes ont réalisé un stage à Prémanon début juillet.

2017-07-05-JJ-biathlon-P1020543

En haut de g. à d. : Baptiste DESTHIEUX, Emilien CLAUDE, Hugo RIVAIL, Morgan LAMURE, Martin PERRILLAT BOTTONET, Martin BOURGEOIS REPUBLIQUE, Jean-Pierre AMAT
En bas de g. à d. : Lou JEANMONNOT, Myrtille BEGUE, Déborah LAFFONT, Gilonne GUIGONNAT

 

 

 
L'équipe de France de ski de fond dames en stage dans le Jura

2017-06-EdF-fond-dames

L'équipe de France de ski de fond dames a terminé le 4 juillet dernier un stage au CNSNMM. Le groupe d'Alexandre ROUSSELET était accompagné de la fondeuse canadienne Frédérique VEZINA de passage en France dans le cadre de sa préparation estivale.

2017-06-EdF-fond-dames-frédérique-vézina2

Comme l'ensemble des équipes de ski de fond, les filles ont pu profiter de la présence d'Edouard CARNET (préparateur physique des équipes de France) pour l'organisation de séances de musculation.

2017-06-29-fond-dames-P1020489

Photos : Frédérique VEZINA et CNSNMM

 

 

 
Plus d'athlètes, plus d'égalité homme-femme et plus de contenu innovant pour les JOJ de Lausanne

2017-joj2020Innovations historiques pour Lausanne 2020 Lausanne, le 9 juillet 2017 – La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO), réuni ce dimanche à Lausanne, a entériné une série d’innovations historiques dans le développement du concept des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ). Ces changements seront intégrés pour la première fois par Lausanne 2020 ; son équipe ayant fait partie intégrante des réflexions avec le CIO, les Fédérations Internationales et les Comités Nationaux Olympiques.

C’était une des volontés ayant motivé l’engagement de la Ville de Lausanne et du Canton de Vaud dans le projet des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) : faire de la Capitale Olympique un réel laboratoire à innovation aussi bien dans le fond que dans la forme des JOJ. C’est maintenant chose faite, avec l’officialisation par le CIO d’un certain nombre de changements qui verront le jour pour la première fois ici en janvier 2020.

Les innovations validées ce dimanche s’articulent autour de trois axes: plus de jeunes athlètes, plus d’égalité homme-femme et plus de contenu innovant pour le programme sportif.

Plus de qualité dans les compétitions, et une égalité totale homme-femme Le nombre d’athlètes présents en 2020 sera maintenant de 1’880. Cette augmentation aura une double incidence : augmenter la concurrence, donc la qualité des compétitions, et équilibrer la balance homme-femme parmi les athlètes. Pour la première fois, il y aura autant de femmes que d’hommes aux JOJ. Egalement à retenir : cette augmentation en nombre absolu d’athlètes n’augmentera pas la pression sur les organisateurs. En effet, le CIO innove ici encore en introduisant pour la première fois un système à « deux vagues » d’athlètes, augmentant leur nombre mais en diminuant la durée de leur séjour sur place. Ce système permettra donc d’accueillir significativement plus d’athlètes, pour une durée totale allongée de 3 jours seulement, les JOJ se déroulant maintenant du 10 au 22 janvier 2020. Résultat : plus de qualité, plus de diversité, mais au même coût.

Un nouveau sport au programme Olympique : le Ski Alpinisme C’était là aussi une des promesses de Lausanne 2020 : proposer du contenu innovant en puisant dans les compétences spécifiques de la région. Dans cet esprit, l’introduction du Ski Alpinisme fut rapidement une évidence.Ce sport, qui fait maintenant partie intégrante de la tradition des sports d’hiver en Suisse, sera le 8e sport des JOJ avec des épreuves (et donc des médailles) en individuel, en sprint et relai mixte. Elles se dérouleront dans la station de Villars (VD).

Patrick Baumann, Président du Comité d’organisation Lausanne 2020 : « Je tiens à exprimer ma reconnaissance aux autorités municipales et cantonales d’avoir permis à notre comité d’organisation de tenir ses promesses qui étaient d’être un réel terrain d’innovation pour le futur du Mouvement Olympique. La région ainsi que la Capitale Olympique jouent ici véritablement leurs rôles de facilitateurs pour le développement du sport de demain, et je suis très heureux que ce message ait été entendu et compris. »

Ian Logan, directeur général du comité d’organisation Lausanne 2020 : « C’est un réel privilège que de pouvoir piloter un événement dont la vocation est d’innover en puisant dans les compétences uniques de notre région. L’annonce faite aujourd’hui est la conclusion d’un long travail de réflexion, dont le résultat nous motive plus que jamais à aller de l’avant dans cet esprit. Nous voulons des Jeux durables, intelligents, non seulement ancrés dans leur temps mais qui se projettent dans l’avenir : atteindre l’égalité homme-femme dans les compétitions, organiser des nouvelles épreuves qui ont un sens dans nos régions, travailler avec la formation et la culture à tous les niveaux pour intégrer les valeurs positives du sport parmi nos jeunes, c’est toute la beauté de ce projet, et bien sûr toute sa pertinence. »

Source : Lausanne2020

 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>